Prévention des risques chimiques ou électriques |

Prévention des risques chimiques ou électriques

 

Chaque année, des milliers d’accidents surviennent lors de travaux de maintenance à cause des machines, appareils ou installations électriques qui n’ont pas été proprement verrouillés.

Imaginez qu’un ouvrier arrête une machine pour la réparer. La machine n’a pas été verrouillée et aucune signalisation n’indique qu’il y a des travaux de réparation en cours. Quelqu’un remet la machine en marche et l’ouvrier effectuant les réparations s’écrase la main.

La consignation de tout équipement industriel lors d’une intervention est obligatoire. Pour plus d’information sur la réglementation en vigueur, consultez la directive CEE 89/655.

 

Quelles sont les origines des accidents ?

 

  • les risques d’origine électrique : contact d’un salarié avec des pièces nues sous tension (un électricien travaillant sur une machine est électrocuté lors des travaux de maintenance),

  • les risques d’origine chimique : contact d’un salarié avec des produits chimiques dangereux (un produit corrosif résiduel dans une canalisation s’écoulant sur un salarié en train d’ouvrir cette canalisation),

  • les risques d’origine mécanique : des pièces mécaniques effectuant un mouvement imprévu (un technicien faisant des travaux de maintenance sur un engrenage).

 

Comment prévenir les risques ?

 

La consignation/déconsignation est une procédure planifiée qui consiste à interrompre la source d’énergie des machines pendant interventions. La consignation permet aux salariés de pouvoir effectuer des travaux de maintenance en toute sécurité à la condition que la procédure suit les étapes suivantes :

 
Etape de consignation

Type de risque

Electrique

Chimique

Mécanique 

Séparation Mise hors tension de tous les circuits Fermeture de vannes pour supprimer l’arrivée de tous les fluides dangereux Débrayage de la transmission
Condamnation Les organes de manœuvre doivent être physiquement bloqués par un dispositif qui empêche toutes personnes non-autorisées de ré-alimenter l’installation
Signalisation L’organe bloqué doit être clairement signalé avec affichage de la date et du nom du personnel ayant procédé à la condamnation
Dissipation
(rétention / confinement)
Mise à la terre des conducteurs Vidange, purge, nettoyage des canalisations Mis au niveau d’énergie le plus bas (mise en point mort bas, calage mécanique, mise à la pression atmosphérique)
Vérification Absence de tension Absence de pression et d’écoulement Absence de tension, de pression et de mouvement

Source : la brochure INRS ED 754

 

Notre sélection de produits

 

Afin de vous aider à protéger vos employés, Seton vous propose une large gamme de produits de haute qualité qui vous permettent de réaliser une consignation réussie quelle que soit l’installation à condamner.

 

Il n'y a aucun produit correspondant à la sélection.

 

Afin de vous proposer le meilleur service possible, Seton utilise des cookies. Fermer