Nous contacter

Devis rapide

Produits personalisés : Guide des logos |

Produits personnalisés : guide sur les formats de logo

Conseils et astuces pour un logo d’entreprise adapté à une impression sur grands et petits formats.

Opter pour un produit personnalisé et choisir d’y apposer son logo implique l’utilisation d’une qualité d’image appropriée. Le format de l’image va en effet avoir un impact déterminant sur le rendu final de votre produit. Cela est notamment vrai pour le cas des panneaux où le logo fourni va être élargi pour s’adapter aux dimensions réelles du produit. Dès lors, il convient d’être convenablement renseigné sur les spécificités liées aux formats d’images afin d’obtenir un résultat hautement qualitatif.

Dans ce guide, nous allons vous donner les éléments clés pour vous permettre de créer un logo adapté au produit personnalisé de votre choix.

 

Image matricielle et image vectorielle : quelle différence ?

Il existe différents types de formats d’images, chacun répondant à des utilisations bien distinctes. Nous allons différencier deux grands types de formats, à savoir les images dites vectorielles et les images dites matricielles.

Une image de type vectorielle ou image vectorisée (.ai, .eps, .cdr, .fh etc.) peut être indéfiniment agrandie sans jamais perdre sa forme d’origine et ne se pixélisera pas. En d’autres termes, elle a le grand avantage de pouvoir être éditée et étendue sans aucune perte de résolution.

Une image dite matricielle ou Bitmap (.jpeg, .pdf, .tiff, .png, .gif, .psd, .jpg etc.), à l’inverse de l’image vectorielle, se pixélisera et perdra sa forme d’origine suite à un agrandissement de ses dimensions. Ce qu’il faut retenir, c’est que les images matricielles ne peuvent être redimensionnées sans perte de résolution et sont donc plus complexes à éditer.

Vous l’aurez compris, les images vectorielles sont donc à privilégier lors du passage de votre commande.

 

 

Le saviez-vous ?

Modifier l’extension de votre fichier matriciel ne permet pas de le convertir en une image de type vectorielle. De même, ouvrir un fichier basse résolution (ex : .jpeg) pour l’enregistrer à nouveau sous un format haute résolution (300 DPI ou plus) ne fonctionne pas non plus. Ces deux procédés peuvent cependant ralentir le processus de production et accroître le temps de livraison de votre commande dans la mesure où notre équipe devra prendre contact avec vous afin d’obtenir un nouveau fichier au format adapté.

 

Les formats d’images à privilégier

Le tableau ci-dessous reprend les formats d’images que vous pouvez utiliser pour votre logo :

Formats d’images vectorielles
.cdr – Logiciel CorelDraw (version 6 à version 12) .ai – Logiciel Adobe Illustrator (version 4 à version CS)
.fh – Logiciel Macromedia FreeHand (version 7 à version MX) .eps – Logiciel Encapsulated Postscript

La police de caractère présente sur un logo peut parfois être source de retard ou de problèmes si elle n’est pas convenablement traitée. Dans le cas où votre logo comprend à la fois une image et du texte, nous vous recommandons fortement de convertir les polices en graphiques vectoriels.

 

Se procurer une image vectorielle

Si vous possédez un logo au format matriciel (.jpeg, .gif, .psd, .jpg etc.), la première chose à faire est de vous rapprocher de l’agence ou du graphiste ayant réalisé votre logo d’entreprise afin d’en d’obtenir une version vectorisée. Dans certains cas, Seton vous laisse la possibilité de joindre une image matricielle (.bmp, .tif, .jpg, .pdf, .png etc.) ayant une résolution minimum de 300 DPI. Cette option sera alors spécifiée sur la fiche du produit en question.

 

Image haute résolution et basse résolution : quelle différence ?

Le terme DPI (Dot Per Inch en anglais ou Point Par Pouce en français) est utilisé pour décrire la qualité de la résolution d’un fichier image. Plus la résolution ou les DPI sont grands, plus l’image sera nette à l’impression. Il est essentiel de nous fournir des images d’une résolution supérieure ou égale à 300 DPI afin d’obtenir un rendu optimal. Pour connaître le nombre de DPI de votre image, ouvrez-la avec un logiciel de retouche graphique (Photoshop, Illustrator, Irfanview etc.) et consultez les onglets « Image », « Taille de l’image » où vous devriez voir apparaître la résolution de votre fichier.

  • 300 DPI : il s’agit d’une image haute résolution permettant une impression moyen format.
  • 72 DPI : il s’agit d’une image basse résolution uniquement utilisable sur ordinateur et ne convenant pas aux impressions grand et moyens formats.

Images acceptées :

  •  Image créée par une agence spécialisée en infographie
  •  Image créée par le graphiste de votre entreprise.

Images à éviter :

  •  Image prise à partir d’un téléphone
  •  Image scannée
  •  Image optimisée pour le web

 

 

Le saviez-vous ?

Une méthode informelle vous permettant de déterminer si la qualité de votre image est appropriée consiste à pré-visualiser votre logo sous Windows Photo Viewer ou sous Apple Preview et de zoomer jusqu’à atteindre la taille réelle de votre produit. Regardez attentivement et posez-vous la question suivante : l’image est-elle pixelisée ? Si c’est le cas, cela signifie que votre logo est sans doute d’une résolution insuffisante pour ce type de produit.

 

Le choix des couleurs : quel impact sur mon produit ?

Lorsque vous choisissez la couleur de votre produit, soyez attentif à ne pas opter pour une couleur qui pourrait déjà se trouver sur votre logo, auquel cas celui-ci ne sera plus visible sur le produit fini. Par ailleurs, une telle configuration peut engendrer des problèmes lors du processus de production. Enfin, veuillez noter que pour certains produits tels que nos étiquettes DuraGuard, votre logo apparaîtra en monochrome (noir et blanc ou couleur unique) et non en couleurs. Toutes ces informations sont bien entendu directement disponibles sur la page du produit lorsque l’impression du logo est uniquement disponible en monochrome.

 

Ce qu’il faut retenir :

Lors de votre commande de produits personnalisés, il est fortement recommandé de fournir un logo au format vectoriel afin de vous garantir un rendu de qualité et ainsi d’éviter un allongement du délai de réception de votre commande. Lorsque des formats d’images matricielles sont acceptés, ils sont clairement spécifiés sur la fiche du produit concerné. Dans le cas contraire, nous vous invitons à opter pour une image de type vectorielle.

Le tableau suivant récapitule les éléments essentiels à retenir en termes de formats et de qualité d’image à fournir au moment de votre commande :

À privilégier :

  •  Logo au format vectoriel (.ai, .eps, .cdr, .fh etc.)
  •  Logo haute résolution (300 DPI)
  •  Image traitée par un infographiste ou une agence spécialisée

À éviter :

  •  Logo au format matriciel (.jpeg, .pdf, .tiff, .png, .gif, .psd, .jpg etc.)
  •  Logo basse résolution (72 DPI)
  •  Image scannée, provenant d’un téléphone ou optimisée pour le web

 

Dans le cas où vous auriez déjà complété votre commande et joint une image basse résolution (72 DPI) ou de type matricielle n’étant pas appropriée au produit choisi, veuillez noter que nous vous contacterons dans les plus brefs délais afin de vous proposer des solutions de correction.

Retrouvez tous nos produits personnalisés dans notre catégorie dédiée et profitez d’une expérience de personnalisation accrue grâce à notre outil Seton CREATOR.

 

Afin de vous proposer le meilleur service possible, Seton utilise des cookies. Fermer