Nous contacter

Devis rapide

Mon Panier (0)

Dalles podotactiles pour la sécurité des personnes handicapées

Besoin d'aide ? Besoin d'aide ? Comment choisir les dalles podotactiles adaptées ? L’accessibilité et la sécurité des personnes handicapées passent par l’aménagement des escaliers et le signalement des divers obstacles. Seton met à votre disposition différents types de dalles podotactiles pour éveiller la vigilance de vos visiteurs à la présence d’un escalier. Ces bandes peuvent être en différents matériaux, différentes couleurs et sont constituées de reliefs permettant à l’usager de détecter un signalement de danger. En intérieur, elles doivent être placées aux abords des escaliers d’un ERP (Etablissement Recevant du Public). En extérieur, comme sur un parking ou dans une collectivité, les dalles podotactiles doivent également être placées aux abords d’un escalier mais aussi sur la chaussée, de part et d’autre d’un passage piéton pour signaler la fin d’un trottoir. Seton vous propose donc plusieurs type de dalles podotactiles pour les milieux intérieurs et extérieurs : à coller, auto-adhésives, dans différents coloris.

5 article(s)

Filtrer Trier

Grille Liste

Filtrer :
Longueur  
1350 mm(1)
26 mm(1)
450 mm(2)
600 mm(1)
825 mm(2)
Réfléchissant  
Non(1)
Non-réfléchissant(1)
Dim.  
l 26 x L 26 mm(1)
l 412 x L 600 x Ep. 2 mm(1)
l 420 x L 1350 mm(1)
l 420 x L 450 mm(2)
l 420 x L 825 mm(2)

FAQ - Dalles podotactiles


Quelle est l’utilisation de dalles podotactiles en intérieur ?

Tous les escaliers faisant 3 marches ou plus doivent être signalés via des contrastes visuels et tactiles. Ces escaliers représentent un réel danger pour les personnes malvoyantes : risques de chute et donc de blessures.
Afin d’identifier au mieux les escaliers, ils doivent être signalés par une bande composée de dalles, clous ou plots podotactiles d’au moins 40 cm. Cette bande doit se placer 50 cm avant la première marche de l’escalier (dans le sens de la descente).

Dans quel cas utilise-t-on les dalles podotactiles en extérieur ?

Les dalles podotactiles doivent être placées aux abords des escaliers sur un parking, avec les mêmes dimensions et dispositions que pour les escaliers en intérieur.

Au sein d’une collectivité, les dalles podotactiles servent également à marquer des obstacles ou des dangers aux personnes avec un handicap visuel. Lorsqu’un cheminement accessible croise un itinéraire emprunté par des véhicules (passage piéton), il doit comporter un élément permettant l’éveil de la vigilance des piétons à ce croisement.
Un dispositif podotactile doit également être placé sur les quais de gare, également à 50 cm du bord du quai, afin d’éviter tout accident.

Comment choisir votre dalle podotactile ?

Dans un premier temps, le type de dalle podotactile choisi dépendra de l’emplacement pour lequel vous l’avez prévu. Vous devez impérativement choisir un type de dalle adapté à l’intérieur ou à l’extérieur, cela assurera une meilleure durabilité dans le temps selon l’utilisation.

Ensuite, selon la disposition des lieux que vous devez aménager, vous devez adapter votre dispositif d'éveil de vigilance. Pour rappel, il faut former une bande de largeur de 40 cm. La longueur pour un passage piéton est de minimum 140 cm. Seton met plusieurs longueurs à votre disposition, néanmoins, il est tout à fait possible de placer plusieurs dalles côte à côte pour avoir la longueur adéquate.

En ce qui concerne le choix de la couleur de la dalle podotactile, il se fait une fois encore selon l’environnement pour lequel le dispositif est prévu. Les dalles podotactiles doivent être contrastées par rapport au revêtement du sol. Par exemple, si vous souhaitez l’implanter sur un carrelage noir, optez plutôt pour des dalles de couleur blanche. Ainsi vous complétez votre dispositif de sécurité pour les personnes malvoyantes.

Retrouvez notre article avec toutes les recommandations de la loi sur l’accessibilité des personnes handicapées de 2015.

Afin de vous proposer le meilleur service possible, Seton utilise des cookies. Fermer