Nous contacter

Devis rapide

Mon Panier (0)

Dalles podotactiles pour la sécurité des personnes handicapées

Besoin d'aide ? Besoin d'aide ? Comment choisir les dalles podotactiles adaptées ? L’accessibilité et la sécurité des personnes handicapées passent par l’aménagement des escaliers et le signalement des divers obstacles. Seton met à votre disposition différents types de dalles podotactiles pour éveiller la vigilance de vos visiteurs à la présence d’un escalier. Ces bandes peuvent être en différents matériaux, différentes couleurs et sont constituées de reliefs permettant à l’usager de détecter un signalement de danger. En intérieur, elles doivent être placées aux abords des escaliers d’un ERP (Etablissement Recevant du Public). En extérieur, comme sur un parking ou dans une collectivité, les dalles podotactiles doivent également être placées aux abords d’un escalier mais aussi sur la chaussée, de part et d’autre d’un passage piéton pour signaler la fin d’un trottoir. Seton vous propose donc plusieurs type de dalles podotactiles pour les milieux intérieurs et extérieurs : à coller, auto-adhésives, dans différents coloris.

8 article(s)

Filtrer Trier

Grille Liste

FAQ - Dalles podotactiles

Les personnes atteintes de déficiences visuelles ont besoin des dalles podotactiles aussi appelées bandes d’éveil de vigilance (BEV) afin de détecter les obstacles. Les surfaces podotactiles sont dotées d’une texture permettant aux personnes ayant un handicap visuel de la sentir au toucher soit avec les pieds soit avec une canne. Ainsi, les personnes aveugles et malvoyantes sont prévenues d’un danger imminent lors de leurs déplacements pédestres.

Dans quels cas faut-il installer une bande podotactile ?

Depuis le décret du 17 Mai 2006, les Établissements Recevant du Public (ERP) et les Installations Ouvertes au Public (IOP) doivent aménager leurs établissements afin de faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite (PMR).

L’arrêté du 15 Janvier 2007 oblige l’implantation des dalles podotactiles dans certains endroits :

  • En haut d’une volée d’escaliers que ce soit sur la voirie ou un espace public.
  • Sur les quais d’accès aux transports collectifs guidés, maritimes ou fluviaux.
  • En face d’une traversée de voie, routière ou ferrée comme les passages piétons ou les îlots-refuges lors d’une traversées de chaussée par exemple.

L’arrêté du 20 Avril 2017 stipule qu’une bande d’éveil à la vigilance doit être installée avant et après des escaliers mécaniques, tapis roulants et plans inclinés.

Attention, les bandes d’éveil à la vigilance doivent exclusivement être installées dans ces endroits. Il est interdit d’implanter des plaques podotactiles en dehors de ces situations. Ainsi le message transmis reste homogène, les bandes d’éveil de la vigilance signalent une zone de danger.

Quelles sont les règles à respecter pour installer des dalles podotactiles ?

Il existe des réglementations quant à l’utilisation des plaques podotactiles. En référence à la norme NF P98-351, il est important de respecter certaines règles :

  • Laisser un espace de 50 cm entre l’obstacle à signaler et la fin de la bande. Cet espace permettra à la personne de s’arrêter si elle en a besoin : on parle de “pas de freinage”.
  • Faire en sorte que la bande soit parallèle à la bordure du trottoir ou à la descente de l’escalier.
  • La largeur des bandes doit être de 60 cm mais une largeur réduite à 40 cm est autorisée afin de garder un “pas de freinage”. Cela concerne, par exemple, les lieux étroits comme les hauts de volée d’escalier des ERP.
  • Utiliser la BEV de largeur réduite dans le cas où la largeur du trottoir est inférieure ou égale à 1,90 m et la BEV large dans le cas où la largeur du trottoir PMR est supérieure à 1,90 m.
  • La norme impose 8 plots dans le sens de la profondeur mais une alternance de 5 et 6 plots dans le sens de la profondeur est admise dans les lieux étroits comme les quais de transport ou le haut d’une volée d’escalier ERP par exemple.
  • Les plots doivent être disposés en quinconce avec un écart de 75 mm.
  • Veiller à ce que le marquage du passage piéton ne soit pas moins large que la BEV.
  • En cas de trottoirs arrondis, il est recommandé de ne pas mettre de joint aux sommets du côté opposé à la chaussée afin que l’écart entre les plots extrêmes de 2 bandes consécutives n'excède pas 110 mm.
  • Il doit y avoir un contraste de couleur entre la dalle podotactile et le revêtement du sol.

Pourquoi utiliser des dalles podotactiles en intérieur ?

distance dalle podotactile escalier

Tous les escaliers faisant 3 marches ou plus doivent être signalés via des contrastes visuels et tactiles. Ces escaliers représentent un réel danger pour les personnes malvoyantes : risques de chute et donc de blessures. Afin d’identifier au mieux les escaliers, ils doivent être signalés par une bande composée de dalles, clous ou plots podotactiles d’au moins 40 cm. Cette bande doit se placer 50 cm avant la première marche de l’escalier (dans le sens de la descente). La loi du 20 avril 2017 prévoit que cette distance peut être réduite à un giron de la première marche si la configuration ne permet pas une installation à 50 cm.

Dans quel cas utilise-t-on les dalles podotactiles en extérieur ?

Les dalles podotactiles doivent être placées aux abords des escaliers sur un parking, avec les mêmes dimensions et dispositions que pour les escaliers en intérieur.

Au sein d’une collectivité, les dalles podotactiles servent également à marquer des obstacles ou des dangers aux personnes avec un handicap visuel. Lorsqu’un cheminement accessible croise un itinéraire emprunté par des véhicules (passage piéton), il doit comporter un élément permettant l’éveil de la vigilance des piétons à ce croisement. Un dispositif podotactile doit également être placé sur les quais de gare, également à 50 cm du bord du quai, afin d’éviter tout accident.

Comment bien choisir votre dalle podotactile ?

Dans un premier temps, le type de dalle podotactile choisi dépendra de l’emplacement pour lequel vous l’avez prévu. Vous devez impérativement choisir un type de dalle adapté à l’intérieur ou à l’extérieur, cela assurera une meilleure durabilité dans le temps selon l’utilisation.

Ensuite, selon la disposition des lieux que vous devez aménager, vous devez adapter votre dispositif d'éveil de vigilance. Pour rappel, il faut former une bande de largeur de 40 cm. La longueur pour un passage piéton est de minimum 140 cm. Seton met plusieurs longueurs à votre disposition, néanmoins, il est tout à fait possible de placer plusieurs dalles côte à côte pour avoir la longueur adéquate.

En ce qui concerne le choix de la couleur de la dalle podotactile, il se fait selon l’environnement pour lequel le dispositif est prévu. Les dalles podotactiles doivent être contrastées par rapport au revêtement du sol afin d’être les plus visibles possible pour les malvoyants. Il est recommandé d’avoir un contraste visuel de 70% minimum. Par exemple, si vous souhaitez l’implanter sur un carrelage noir, optez plutôt pour des dalles de couleur blanche. Ainsi vous complétez votre dispositif de sécurité pour les personnes malvoyantes.

Comment installer les dalles podotactiles ?

La pose des bandes podotactiles est différente pour un usage intérieur ou extérieur. Voici les étapes à suivre pour installer des dalles podotactiles pour extérieur à coller :

  • Masquer les zones à encoller : construire un repère avec des rubans de masquage adhésif afin de garantir un marquage parallèle au trottoir.
  • Utiliser les bandes de masquage pour prendre le gabarit.
  • Mélanger la colle bi-composant et la déposer au sol en respectant le gabarit.
  • Poser les bandes d’éveil à la vigilance.
  • Et enfin, retirer les bandes de masquage.

Autre solution pour l’extérieur, il des dalles podotactiles à thermocoller à l’aide d’un chalumeau. Cette pose est très facile, elle ne nécessite aucun autre produit complémentaire.

Toujours pour un usage extérieur, les bandes en aluminium laminé peuvent être installées. La particularité de ces bandes, en plus d’être extrêmement antidérapantes, réside dans sa fixation au sol avec 4 vis. Les dalles sont prépercées aux 4 coins pour une pose facile et rapide.

En ce qui concerne les surfaces podotactiles à usage intérieur, il existe des dalles podotactiles adhésives. Elles sont particulièrement facile à mettre en place puisqu’elles se collent directement sur un sol propre et sec, sans produit supplémentaire.

Retrouvez notre article avec toutes les recommandations de la loi sur l’accessibilité des personnes handicapées de 2015.

Afin de vous proposer le meilleur service possible, Seton utilise des cookies. Fermer