Nous contacter

Devis rapide

Mon Panier (0)

Détecteurs gaz

Besoin d'aide ? Besoin d'aide ? Que savoir sur les détecteurs de gaz ? Depuis 2015, les détecteurs de fumée sont obligatoires dans les habitations, en revanche ce n’est pas le cas pour les détecteurs de gaz. Toutefois, il est fortement recommandé d’en installer un pour éviter des drames potentielles, comme une fuite de gaz ou encore une infection au monoxyde de carbone, ce gaz incolore, inodore mais très dangereux. En installant un détecteur de monoxyde de carbone, vous prévenez de ces éventuelles catastrophes.

5 article(s)

Filtrer Trier

Grille Liste

Il existe plusieurs types de détecteurs : les détecteurs de monoxyde de carbone (CO) qui servent à révéler la présence de ce gaz dangereux, puis les détecteurs de gaz au sens large, qui peuvent éventuellement détecter d’autres styles de gaz comme le propane ou le butane. Ils sont donc utiles pour des usages plus spécifiques.

Comment installer un détecteur de gaz ?


Le détecteur de gaz peut être installé au plafond ou sur les murs grâce aux fixations (à vérifier sur les différentes fiches produit si elles sont fournies ou non). Généralement, ces appareils sont très simples à fixer et vous pouvez vous en occuper vous-même sans faire appel à un organisme extérieur.
Veillez également à installer vos détecteurs de monoxyde de carbone à des endroits stratégiques. Ainsi, le détecteur de monoxyde de carbone peut être installé dans des pièces avec des cuisines fonctionnant au gaz, ou aux endroits équipés de sources de combustion comme des chaudières, mais pas juste à côté : cela pourrait engendrer des déclenchements intempestifs, prévoyez 3 m entre les deux… Il doit être installé environ à hauteur d’yeux ou à portée de regard, et pas proche du plafond ou du sol. Veillez également à ne pas les installer près de sources d’aération.
Les détecteurs de gaz tels que le propane ou le butane peuvent être installés près du sol, car ce sont des gaz lourds qui vont donc descendre en cas de fuite, installez donc le détecteur à environ 30 cm du sol.

Comment tester un détecteur de gaz ?


Tout d’abord, ne testez jamais vos détecteurs de gaz à l’aide de bougies, d’allumettes ou à proximité d’un pot d’échappement, d’un moteur thermique ou d’une autre source de gaz nocif. Non seulement vous risquez de détériorer votre appareil de façon irréversible, mais en plus vous mettrez en péril votre santé en vous exposant à des problèmes pouvant être graves liés à ces gaz.
Certains détecteurs, notamment le détecteur de monoxyde avec bouton test peut être testé par une simple pression.
Vous devez également vous fier aux témoins lumineux du détecteur de CO :
- Vert signifie que l’appareil est en état de fonctionnement.
- Jaune signifie qu’il a un problème technique ou une batterie faible.
- Rouge signifie que l’alarme s’est déclenchée.

Comment fonctionne un détecteur de gaz ?


Le fonctionnement du détecteur de monoxyde de carbone peut paraître complexe, mais il est en réalité assez simple : l’appareil contient un capteur réagissant au contact du CO (appellation chimique du monoxyde de carbone) et déclenchant une alarme sonore et visuelle lorsque ce gaz est présent en trop grande quantité. Le détecteur de gaz réagit assez rapidement pour laisser le temps aux habitants de prendre leurs précautions et de pouvoir agir en conséquence face à une telle situation.
De ce fait, il est possible d’éviter de graves soucis de santé liés à une éventuelle fuite de gaz, avec des conséquences parfois dramatiques. Ceci est valable pour le monoxyde de carbone mais également pour les autres gaz pouvant être dangereux.
Les détecteurs de gaz naturel doivent quant à eux être placés plus vers le haut de la pièce, ce style de gaz est plus léger donc aura tendance à aller vers le haut.

Produits complémentaires


Si les détecteurs de gaz ne sont pas obligatoires, les détecteurs de fumée, eux, le sont depuis 2015. Pensez à vous en équiper pour éviter les incendies et intervenir rapidement.
En cas d’incendie, les alarmes type 4 restent le moyen principal pour donner l’alerte, n’oubliez pas qu’il est obligatoire d’en équiper vos locaux.
Prévoyez également des extincteurs adéquats si vous devez affronter directement un feu qui s’est déjà propagé. Pour des petits feux, pensez aux couvertures anti feu et aux bacs à sable incendie.
Grâce aux formations incendie, vous pouvez sensibiliser aux évacuations du personnel. Pensez aussi aux équipements PPMS.

Afin de vous proposer le meilleur service possible, Seton utilise des cookies. Fermer