Nous contacter

Devis rapide

Mon Panier (0)

Antidérapants

Besoin d'aide ? Besoin d'aide ? Comment choisir mon antidérapant ? En Europe, les glissades, faux-pas et les chutes représentent la première cause d’accidents (66% des arrêts) provoquant un arrêt de travail. Trébucher, glisser, perdre l'équilibre sur son lieu de travail peut arriver à n'importe qui. Les chutes de plain-pied peuvent parfois être mortelles. Pour éliminer le risque, Seton vous propose une large gamme de produits antidérapants, vous permettant de sécuriser votre lieu de travail.

Résultats 1-92 à 117

Filtrer Trier

Grille Liste

  1. 1
  2. 2

FAQ - Limiter les chutes

Prévenir durablement les risques d'accidents de plain-pied nécessite de prendre en compte les caractéristiques de l’activité de travail, l’environnement et de rechercher au sein de l’entreprise les causes des accidents (matériels non-adaptés, caractéristiques de la tâche, ...). Il est donc primordial de :

  • Évaluer les risques : analyse ergonomique et à posteriori des accidents permettant d’identifier les facteurs à risques de l’entreprise.
  • Informer / Sensibiliser : il est important de sensibiliser les salariés aux risques d’accidents et d’informer sur les consignes et mesures de sécurité à prendre pour éviter toute chute… Seton vous propose une gamme de posters danger sur le lieu de travail afin d'indiquer à votre personnel les dangers liés à leurs activités.
  • Sécuriser : aménager les zones à risques avec des antidérapants adaptés votre environnement de travail (tapis, nez de marche, revêtement de sol antidérapant, peintures, …). Découvrez ci-dessous comment choisir votre antiglisse.
  • Signaler : la plupart des accidents surviennent sur des zones de danger non signalées, il est important de baliser ou signaler les obstacles, zones humides, marches dangereuses, sol glissant ou rupture de niveau… C’est pourquoi nous vous proposons une gamme de Chevalet de signalisation sol glissant et danger.

Que dit la loi sur les risques de chutes ?

Plusieurs études européennes ont montré que les chutes et glissades sur le lieu de travail représentaient la première cause d’accidents du travail, quel que soit le secteur. Des réglementations ont ainsi vu le jour. En France, le code du travail stipule que :

  • « Les planchers des locaux sont exempts de bosses, de trous ou de plans inclinés dangereux. Ils sont fixes, stables et non glissants. » (Article R4214-3)
  • « Les postes de travail, voies de circulation et autres emplacements ou installations à l'air libre [...] sont conçus de telle sorte que la circulation des piétons et des véhicules puisse se faire de manière sûre. » (Article R4214-17)
  • « Les rampes et quais de chargement sont disposés et aménagés de manière à éviter aux travailleurs les risques de chute. » (Article R4214-21)
  • « En cas de nouvelle construction ou d'aménagement, le propriétaire des locaux doit concevoir des lieux où les planchers ne sont pas glissants. » (Article R235-3-3)

Au niveau européen, la directive 89/654/CEE stipule que « si des travailleurs sont employés à des postes de travail extérieurs, ces derniers doivent être, dans la mesure du possible, aménagés de telle façon que les travailleurs [...] ne puissent glisser ou chuter. »

La directive 89/391/CEE stipule également que l’employeur doit « prendre les mesures nécessaires pour la protection de la sécurité et de la santé des travailleurs, [...], évaluer les risques qui ne peuvent être évités, combattre les risques à la source, [...], remplacer ce qui est dangereux par ce qui n’est pas dangereux ou par ce qui est moins dangereux. »

Un accident causé par une glissade ou une chute peut coûter cher à une organisation. Dans le meilleur des cas, votre employé sera absent plusieurs jours. Dans le cas où c'est un visiteur qui est victime d'une glissade ou d'une chute, il est en droit de déposer une plainte et de réclamer des dommages. Une plainte pour blessure à la tête par exemple peut engendrer des frais à hauteur de 73 850 €. Alors n'hésitez plus, équipez-vous en revêtement de sol antidérapant.

Chutes de plain-pied : quels sont les principaux facteurs de risques et comment les éviter ?

Le plus souvent, les chutes de plain-pied ont lieu sur des surfaces lisses ou des sols exposés à la pluie, la neige ou le verglas. Lorsque le risque est connu, il est judicieux de le signaler, notamment par le biais de panneaux. D’autres facteurs favorisent le risque de chutes et glissades :

  • Un sol glissant ou une faible adhérence du revêtement : notre gamme d’antidérapants permet de rendre n’importe quelle surface antidérapante. Nos revêtements antidérapants existent sous différentes formes, pour s’adapter à toutes les configurations et sécuriser tous les lieux où le risque de chute par glissade existe.
  • Un sol irrégulier ou mal entretenu : assurez-vous que le sol est en bon état, et réparez-le si nécessaire. Nous vous proposons pour cela des enduits spécifiques, pour temps froid et pour l’asphalte par exemple.
  • Des obstacles imprévus : maintenez les lieux de travail propres et bien rangés. Si certains câbles ne peuvent être retirés des zones de passage, utilisez des tapis et des protège-câbles afin d’éviter que les usagers ne trébuchent.
  • Des chaussures non adaptées : fournissez à vos employés des chaussures à semelle antidérapante qui correspondent à l’environnement de travail et au niveau de glissance du sol
  • Des locaux insuffisamment éclairés
  • Le personnel ayant plusieurs tâches à effectuer en même temps ou travaillant dans l’urgence
  • Facteurs personnels tels que le non-respect des consignes de sécurité ou le manque de concentration

Guide d’achat - Comment choisir son revêtement antidérapant ?

De nombreux produits antidérapants sont à votre disposition pour minimiser les chutes de plain-pied. Seton vous donne des conseils pour bien choisir l’anti-glisse adapté à vos besoins et à votre environnement de travail :

Le choix de votre antidérapant dépend notamment de l’environnement dans lequel il va être utilisé. Toutes les protections antidérapantes ne peuvent en effet pas être utilisées à l’extérieur. De la même façon, certains revêtements ne pourront pas être utilisés sur n’importe quelle surface.

Antidérapant adhésif ou non ?

Les antidérapants adhésifs sont faciles à appliquer, et permettent de sécuriser très facilement et en très peu de temps les sols et escaliers. Cependant, ils n’adhèrent pas à toutes les surfaces.
Au contraire, les revêtements antidérapants non adhésifs peuvent être utilisés sur n’importe quelle surface. En effet, il suffit de les visser sur la surface voulue pour une fixation longue durée.

Intérieur Extérieur Type de surface
Antidérapant adhésif Bois, peinture, plastique, métal peint, verre, béton poreux ou peint, marbre, carrelage
Antidérapant non adhésif Tous types de sols

Quel pouvoir antidérapant ?

Il existe plusieurs méthodes pour juger du pouvoir antidérapant d’un revêtement, et chaque fabricant peut utiliser celle qu’il souhaite, ce qui rend la comparaison entre les produits difficiles.
Pour vous guider, Seton a créé sa propre échelle de mesure, comportant 4 paliers allant de Faible à Élevée. La protection Faible sera à utiliser lorsque le risque de glissade est peu présent ; à l’inverse, la protection Élevée est à privilégier si ce risque est très fort.

Léger
Léger
Moyen
Moyen
Elevé
Elevé
Extrême
Extrême

Quelle couleur choisir ?

Selon l’usage de l’endroit où vous souhaitez poser votre revêtement antidérapant, le choix de la couleur pourra varier. Discret, hachuré, coloré, … Voici les différentes options possibles :

  • Jaune public : il s’agit d’un mélange de jaune et de noir qui garantit une haute visibilité, et ne se salit pas. Cette couleur représente une excellente alternative au jaune classique pour les lieux fortement fréquentés, et nécessite moins d’entretien.
  • GlitterGrip : l’alliance d’un coloris sobre à une finition soignée pour habiller esthétiquement vos espaces.
  • Contrastés : les antidérapants contrastés (jaune/noir, blanc/rouge) ont une double fonction : ils signalent un danger et évitent les glissades.
  • Photoluminescents : lorsqu’ils sont éclairés, ces revêtements absorbent les photons, et les restituent dans l’obscurité. Ils sont tout indiqués pour signaler les issues de secours.
  • Colorés : ils permettent par exemple de créer un code couleur, et de s’adapter aux coloris de votre environnement, tout en réduisant les risques de glissade.

Les différents formats d’antidérapants

Bande antidérapante adhésive

Bandes antidérapantes sur escaliers

Les bandes adhésives antidérapantes sont principalement utilisées pour un revêtement antidérapant intérieur. Elles s’adaptent à tout type de surface : autour des machines, escaliers, entrées, rampes, échelles… Vous pouvez également les installer sur des surfaces poreuses en utilisant une peinture primaire. Elles sont disponibles en rouleaux, ou pré-découpées. Le conditionnement en rouleau vous permet de déterminer la longueur dont vous avez besoin. Ainsi vous adaptez la taille de votre revêtement antidérapant adhésif à votre surface.

Avantages et inconvénients des bandes antidérapantes :
S’appliquent facilement et rapidement, sans outils, et ne nécessitent pas de temps de pose : elles sont immédiatement praticables
Ne conviennent pas à l’extérieur et aux conditions difficiles (surface en bois, lavage industriel, conditions industrielles difficiles : projections d’huile, copeaux de métal, ...)

Pictogramme au sol antidérapant

Pictogramme antidérapant au sol - danger escalier

Un pictogramme antidérapant est un format particulier de bande antidérapante. Principalement utilisés dans les entrepôts, les pictogrammes antidérapants sont à utiliser en intérieur. Leur puissance antidérapante est très élevée (R13) ; ils sont adaptés à un trafic dense mais résistent aussi à l’abrasion et aux températures extrêmes. Ces pictogrammes adhésifs permettent d’informer le personnel des éventuels dangers, interdictions ou obligations, mais aussi de protéger des glissades. Disponibles en version photoluminescente, ils garantissent la sécurité même dans les zones sombres et peu éclairées.

Avantages et inconvénients des pictogrammes antidérapants au sol :
Double fonction : protection antidérapante et signalisation de danger. Ils se posent facilement et sans outils
Ne conviennent pas aux sols très rugueux, inégaux et fissurés

Plaque antidérapante à visser ou à coller

Plaque antidérapante en acier

Les plaques antidérapantes, appelées aussi tôles antidérapantes, sont conçues pour un usage intérieur et extérieur. Vous pouvez les utiliser sur toutes les surfaces où l'adhésif ne prend pas (certains types de bois, surfaces rugueuses…). Pour sécuriser vos locaux dans vos divers environnements de travail, nous mettons à votre disposition différents matériaux résistants tels que l’aluminium, la fibre de verre ou encore l’acier inoxydable. Les plaques antidérapantes offrent un revêtement de sol durable et pratique à la pose. Nous vous proposons des plaques antidérapantes à visser ou à coller, ce qui nécessite une installation sur surface plate.

Avantages et inconvénients des plaques antidérapantes :
Peuvent être utilisées n’importe où et sont praticables immédiatement après la pose
Nécessitent l’utilisation de colle ou d’outils pour percer des trous et fixer les vis

Nez de marche antidérapant

Nez de marche jaune et noir

Les nez de marche antidérapants sont spécialement conçus pour sécuriser les escaliers, à l’intérieur comme à l’extérieur. Grâce à leur forme en "L", ils sont parfaitement adaptés aux marches d’escalier. Ils couvrent les bords des marches et protègent contre les glissades dans les escaliers raides, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Certains, grâce à leurs propriétés photoluminescentes, alertent sur le danger même dans l’obscurité : idéal pour baliser une sortie de secours !

Avantages et inconvénients des nez de marche :
Sécurisent et balisent les bords de marche
Nécessitent l’utilisation d’outils et requièrent un délai plus long pour la pose avec des vis

Plaques de marche antidérapantes avec nez

Nez de marche jaune et noir

Les plaques de marche antidérapantes avec nez sont un combiné des plaques et des nez de marche. Avec leur forme en L, elles protègent le bord de la marche, mais elles couvrent plus de surface sur la marche que les nez. Elles permettent donc de mieux sécuriser la marche. Conçues en différents matériaux et coloris, elles peuvent également être photoluminescentes pour baliser les marches dans l'obscurité. Elles se fixent sur une surface plane à l'aide de vis ou de colle.

Avantages et inconvénients des plaques de marche :
Offrent une meilleure protection antidérapante que les nez de marche
Nécessitent l’utilisation d’outils et requièrent un délai plus long pour la pose avec des vis

Peinture antidérapante

Pot de peinture antidérapante avec les différents coloris

La peinture antidérapante peut être utilisée pour un revêtement antidérapant extérieur et intérieur, elle est capable de résister aux intempéries mais aussi au trafic de véhicules et d’engins. Elle convient parfaitement à des zones larges telles un parking ou un entrepôt. La peinture antidérapante permet donc de s’ajuster à la longueur désirée et aux surfaces de toutes formes. Cependant, elle requiert des gants et un masque de protection respiratoire pour son application, ainsi qu’un temps de séchage contrairement aux bandes adhésives par exemple.

Avantages et inconvénients de la peinture antidérapante :
Possibilité de couvrir rapidement de grandes surfaces
Nécessitent l’utilisation d’outils pour la pose et le respect d’un temps de séchage ; à éviter dans certains milieux à cause des solvants et des odeurs

La gamme Easy Clean

Si vous avez besoin de poser un revêtement antidérapant dans un environnement délicat, tournez-vous vers les produits antidérapants Easy Clean, fabriqués sans particules abrasives. Un revêtement comportant des particules abrasives va libérer dans l’air des particules en cas de frottement ou lors d’un passage. Dans certains environnements, industrie alimentaire ou mécanique de précision par exemple, ces particules sont indésirables ; les revêtements Easy Clean sont alors tout indiqués. Ils peuvent également être utilisés sur des sols sensibles, comme le bois vernis, afin d’éviter de les rayer en posant le revêtement antidérapant. Enfin, comme leur nom l’indique, ils sont faciles à nettoyer : grâce à leur surface non abrasive, ils ne retiennent pas les fibres et sont donc recommandés dans les environnements nécessitant un nettoyage soigné (crèches, hôpitaux, …).

Les antidérapants en fibre de verre

Seton propose également des produits antidérapants en fibre de verre. Composés de plastique renforcé de verre et agrémenté de particules abrasives, ils sont bien plus légers que leurs équivalents en métal, sans toutefois perdre en efficacité antidérapante. Ils sont extrêmement résistants, notamment à la corrosion, aux produits chimiques, aux UV, aux températures extrêmes, … Le coloris, teinté dans la masse, ne s’altère pas avec le temps. Imperméables, ils sont faciles d’entretien et peuvent être lavés au jet, nettoyés à la vapeur ou brossés. Enfin, leur installation est rapide : ils peuvent être collés et vissés sur tout type de surface, même difficile. Ces nez de marche et plaques antidérapantes en fibre de verre représentent la solution parfaite pour une efficacité sur le long terme.

Produits complémentaires - Produits antidérapants et antiglisses

Pour faciliter la pose de vos produits antidérapants, nous vous proposons des outils de pose tels que des dégraissants, de la peinture primaire ou encore de la colle pour fixation de revêtement antidérapant. Pensez également à vous protéger face aux risques de blessures par chocs : utilisez des protections antichocs et butoirs pour éviter les accidents causés par les coins saillants ou les bords tranchants.
Seton met également à votre disposition un ensemble de produits pour lutter contre les différents risques en entreprise :

Et bien plus encore : parcourez notre site et vous trouverez tout le nécessaire pour travailler en toute sécurité.

Afin de vous proposer le meilleur service possible, Seton utilise des cookies. Fermer